Mieux connaître l’endométriose

Balado super intéressant de France Culture, plus précisément de l’émission La méthode scientifique, qui décortique l’endométriose et discute des enjeux liés à cette maladie encore trop méconnue.

Contraceptifs et cie

Magnifique vidéo à la fois artistique et scientifique du New York Times pour expliquer les hauts et les bas d’une jeune femme à travers son parcours avec l’endométriose et les différents effets secondaires des contraceptifs et antidépresseurs qu’elle doit utiliser. Très bien fait.

Rien à perdre

Dans toute cette histoire de signataires françaises généreuses devant la drague insistante ou maladroite et apeurées de perdre ce Graal de la galanterie, accusant les femmes de puritanisme et de haine envers les hommes, ce que je vois, moi, c’est l’épouvantail qu’on brandit concernant ce qu’on risque de perdre : la possibilité (le privilège ?) d’être séduite par un homme. Ce que j’entends, c’est : « Faites attention, parce qu’au final, peut-être qu’il n’y aura plus d’hommes pour chercher à vous séduire. Et là, comment vous allez faire ? Qu’est-ce qu’il va vous rester comme identité ?

Martine Delvaux, professeure à l’UQAM et écrivaine, écrit un texte fort dans La Presse, en réponse à un éditorial de Nathalie Petrowski qui se demande pourquoi les femmes se sont lancées dans un élan de dénonciations, alors qu’elles ont le vent dans les voiles pour s’émanciper. Pour la chroniqueuse de La Presse, le problème, c’est Trump. «À cause de lui, nous sommes tous en train de perdre la tête» dit Petrowski. (Quel argument étrange. Et dit-elle que les femmes perdent la tête en dénonçant? Dangereux amalgame.) Toujours est-il que Delvaux lui répond et soulève le problème de l’injonction à la peur qui perdure et dont on menace constamment les femmes si elles prennent parole pour dénoncer les injustices vécues.  Qu’a-t-on véritablement à perdre? demande-t-elle.  Excellente question.

Condom féminin

Animated GIF - Find & Share on GIPHY

Dans L’OBS, on revient sur la petite histoire du condom pour femmes. Comme on l’a vu dans mon cours sur la contraception et la fertilité (le cours a changé d’appellation et on parle maintenant de santé reproductive, ce qui inclut mieux les hommes, at last), l’objet était prometteur, mais peu de gens l’ont apprécié et il a rapidement eu mauvaise presse: ça fait «floush floush» quand il y a un va-et-vient, ça sent pas bon, il faut le mettre trop à l’avance, ça coupe la spontanéité, il peut sortir pendant l’utilisation, ça fait des plis, etc. Bref, ça sonne pas super. Les informations dans le texte font référence à la France, mais, au Québec, il en coûte environ 13 à 15 dollars une boîte de trois condoms, alors c’est cher. Et j’ai essayé d’en trouver en pharmacie: nada. Disons qu’il n’y a rien pour faciliter son adoption…

Menstruations, sujet militant

Ce n’est pas un lien récent, mais il m’est tombé entre les mains pendant mes recherches hebdomadaires pour vous dénicher les liens les plus chouettes. C’est Titiou Lecoq, dont je vous parlais la semaine dernière, qui reçoit Cluny, du blogue Les flux de Clu (à suivre!), dans son podcast Les salles gosses. Ensemble, elles parlent règles et c’est super intéressant. On écoute ça ICI.

Du malaise et des questions (complexes)

Le week-end dernier, le média féministe Babe lançait une bombe sur le web: un très long article (témoignage?) d’une jeune femme qui a eu une date avec le comédien et producteur Aziz Ansari (également auteur du livre Modern Romance), intitulé I Went on a date with Aziz Ansari. It turned out into the worst night of my life. Évidemment, tout le monde s’est «garroché» pour connaître les raisons qui mettent Ansari dans la longue liste des agresseurs. Toute cette affaire soulève des questions franchement épineuses et j’avoue être encore très perplexe face aux différentes lectures que j’ai faites. Mais ce texte, que je vous propose, me semble apporter des nuances importantes et cette phrase me paraît très «on point»:

People are quick to label sex crimes as deviant or aberrant, but the truth is that sexual violence is socialized into us. Men are socialized to fuck hard and often, and women are socialized to get fucked, look happy, and keep quiet about it. Aziz Ansari has been socialized. And if we don’t like the way socialized men do sex, then we need to take a hard look at our society, friend.

Un projet inspirant

C’est la journaliste scientifique et amie Marianne Désautels-Marissal qui a partagé ce projet sur Facebook. Émilie Bordat a créé un GoFundMe pour faire fabriquer 100 serviettes hygiéniques lavables qu’elle pourra offrir à des jeunes filles Maasais de Tanzanie. Inspirant et nécessaire.

Emma, bédéiste engagée

Si vous ne connaissez pas encore Emma (celle qui a dessiné la très juste BD sur la charge mentale), cette longue entrevue vous fera connaître une jeune femme allumée qui réussit à illustrer avec brio des concepts peu évidents à faire comprendre comme la culture du viol, par exemple. (C’est aussi elle qui a fait la BD Check ta chatte.)

Lors d’un passage au Québec, elle est allée faire un tour chez Québec Réveille pour parler de son travail, mais aussi de son plus récent livre.

Wikipédia, no women’s land

Or tant que l’histoire des femmes sera conçue comme une histoire des minorités, celle-ci continuera d’être envisagée comme mineure, comme une histoire des marges. La lutte féministe réintroduit à cet égard le politique dans l’écriture même d’une histoire qui se veut collective.

En effet. Ceci est un extrait issu d’un article de Slate.fr sur l’absence des femmes dans l’encyclopédie universelle Wikipédia. Plusieurs initiatives existent pour régler ce problème majeur (quand même pas rien de laisser dans l’oubli complet des femmes qui ont marqué l’histoire!), comme Women in Red, Art + Feminism et Les sans pagEs. C’est bien, mais ce n’est pas encore assez.

Qu’est-ce qui vous marqué cette semaine?

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :